Tashil

Stories - 8 janvier 2020

Tout

Oussama, Mehdi, Hatem, Bachir font partie de cette nouvelle génération d’entrepreneurs Fondateurs de l’entreprise Tashil, ils viennent tout droit de Oued Souf pour partager avec nous leur aventure.

1-Parlez-nous un peu de vous ?

Nous sommes un groupe d’étudiants universitaires.
Hatem, J’ai 23ans et je suis étudiant en travaux publique.
Mehdi, je suis en master 2 en j’ai également 23ans.
Oussama et Bachir nous avons 23 ans et nous sommes tous deux étudiants en M2 en mécanique.

2-Pourquoi l’entreprenariat ? Pourquoi cette voie ?

Nous avons opté pour l’entreprenariat car nous y avons trouvé plus de liberté.
Aussi nous avons pour ambition de laisser notre empreinte dans l’ère actuelle en faisant partie des membres actifs de la société .

3-Quel a été le déclic pour vous lancer dans l’entreprenariat ?

Il faut dire que la Start up Yassir nous a beaucoup influencés.
Ça a été une application qui a fait le buzz, nous avons voulu tenter notre chance.
Yassir nous a donné en quelque sorte de l’espoir pour la réussite d’une l’application en Algérie.

4-D’où vient l’idée de Sahali ?

L’idée vient de notre expérience personnelle.
On trouve toujours des difficultés à prendre un rendez-vous chez le médecin, à trouver rapidement un plombier lorsqu’on a une fuite à la maison …etc.
Ainsi on a créé une application où tous les prestataires de services peuvent s’inscrire.Si vous êtes à la recherche d’un service spécifique, grâce à la localisation GPS l’application vous envoie les coordonnées de la personne la plus proche.
Ainsi notre objectif était de créer une application qui serait économique en terme de coût ,de temps ,et d’énergie, le but était de faciliter la vie du citoyen Algérie d’où le nom ‘‘Tashil’’.

82128344_468471653821986_7702687334688358400_n

5-Quelles ont été les difficultés et craintes rencontrées ?

La première difficulté rencontrée était celle de convaincre notre entourage par l’idée d’une application, d’autant plus que, dans notre région l’idée de l’utilisation d’une application pour répondre à un besoin n’est pas encore démocratisée.

6-Comment votre entourage a-t-il réagi vis-à-vis de votre ambition de créer votre propre entreprise ?

Les parents la famille et les amis ont été les moteurs de cette entreprise, ils nous ont toujours soutenus et encouragés.

7-Comment voyez-vous l’évolution du domaine?

On pense que l’entreprenariat est en bonne voie en Algérie, quant à son évolution on reste très optimiste on pense qu’il y a encore plein d’idées en Algérie qui vont émerger.

8-Quels conseils pouvez-vous donner aux personnes voulant se lancer dans l’entreprenariat ?

Il ne faut pas craindre de commencer petit, n’attendez pas pour démarrer.
‘Men lem yabda lan yassil.

Articles par l'équipe derrière THE ADDRESS.