ARTISSIMO

Stories - 26 juin 2020

Tout

Zafira Ouartsi fait partie de ces Algériens qui font tout pour combler le vide culturel et artistique en Algérie.
Fondatrice de Artissimo elle est là aujourd’hui ici pour partager son aventure.

1-Bonjour, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Je suis Zafira Ouartsi et je suis chef d’entreprise. A l’origine, je suis avocate de formation. Par le hasard de la vie j’ai débuté ma carrière professionnelle en créant Artissimo, sans penser que ça changerait le cours de mon parcours professionnel. Et ça fait déjà 20 !

2-Pourriez-vous nous parler un peu plus de votre entreprise?

Artissimo participe à l’émergence d’une économie créative en développant des projets culturels innovants pour les entreprises et en accompagnant artistes et entrepreneurs à concrétiser leurs projets dans le secteur des industries culturelles et créatives. En somme, nous accompagnons les acteurs de la scène créative à développer leurs projets et leurs passions et nous travaillons envers les opérateurs économiques pour qu’ils intègrent la créativité et l’art dans leur culture d’entreprise.

3-Comment est née l’idée ?

L’idée de début consistait à combler un vide culturel et artistique que l’Algérie avait subi durant la décennie noire. Mais les choses ont évolué en 20 ans. Aujourd’hui, nous souhaitons participer à la professionnalisation du secteur de la culture pour qu’il soit considéré comme un levier de développement.

4-Par quelles étapes est passée votre entreprise ?

En 20 ans Artissimo a d’abord été une école d’art pour un public enfant et adulte (amateurs). S’est ajouté à cela une activité de formations diplômantes et qualifiantes agréées par l’Etat. Au fil des années, Artissimo est devenu un lieu de diffusion culturel et artistique. Les services pour entreprises se sont développés au fur et mesure à travers la formation continue et des événements de communication. En 2000 Artissimo est devenu un hub créatif.

5-Pourquoi l’entrepreneuriat ? Pourquoi cette voie ?

Un pur hasard. Je n’ai réalisée que j’étais entrepreneure que très tardivement !

6-Quelles ont été les difficultés et craintes rencontrées ?

Les lourdeurs administratives et parfois un « gap » entre les services proposés et les réels besoins de la société.

7-Avez-vous fait des rencontres qui vous ont aidé dans votre aventure ?

Oui beaucoup. J’ai eu nettement plus de belles rencontres que de coups bas comme on a tendance à voir dans le milieu du travail. J’ai fait tout au long de ma carrière des rencontres formidables. J’ai rencontré des personnes brillantes, dont la plus part m’ont soutenues et encouragée. C’est grâce à ces personnes que nous sommes toujours là.

8-Votre conseil pour tous les jeunes qui souhaitent se lancer ?

Croire profondément à leur projet et avoir un esprit de marathonien !

Articles par l'équipe derrière THE ADDRESS.