GUIDDINI

Stories - 14 mars 2020

Tout

Mourad Machta fait partie de ces Algériens qui font tout pour améliorer les conditions de l’entrepreneuriat en Algérie.
Fondateur de GUIDDINI il est là aujourd’hui ici pour partager son aventure.

1-Bonjour Mourad, parlez-nous un peu de vous ?

Mourad Machta je suis fondateur de Guiddini qui est une startup, comme son nom l’indique Guiddini est un guide pour plusieurs services.

En 2009, dans un contexte où l’Eco système n’était pas favorable au lancement d’un projet j’ai décidé de lancer mon initiative, celle de faire l’intermédiation entre les fournisseurs et les acheteurs.
Au départ ce projet ne s’opérait que sur Alger, cependant avec des partenariats, et des entreprises de transport nous avons réussi à desservir d’autres villes.

2-Quel a été la particularité de votre parcours ?

Dans notre parcours nous avons dû faire preuve d’un niveau de persévérance très élevé car nous étions dans un secteur ou le cadre légal n’était pas visible. Il n’y a pas de réelle loi concernant le commerce électronique en Algérie.
Cependant nous n’avons pas lâché prise et nous avons poursuivi notre parcours jusqu’en 2018 à la sortie de la loi du E-commerce qui malheureusement ne répondait pas aux attentes des web marchands.

3-Quelle a été votre réaction face à la loi de 2018 ?

En réalité à la découverte de la loi nous avons été désagréablement surpris, nous jugions la loi pas assez spécifique.
Ce qui nous a poussés à prendre d’autres initiatives pour améliorer les conditions dans lesquelles évoluent les startups.
Dans le parcours Guiddini on a réalisé l’initiative génération digitale, la première Edition a eu lieu en 2018 il s’agit d’une caravane qui se conclue par la conférence national des stat up Algeria Innov.
Nous somme actuellement en train d’organiser la deuxième Edition de la caravane de sensibilisation, de digitalisation et de payement en ligne.

4-Quelles sont les étapes par lesquelles est passées Guidini ?

Au départ Guiddini se présentait comme un simple site de vente de livres en ligne (je vendais mes propres livres ou alors les livres de la famille, certain écrivains ont également fait appel à ce service par le biais d’une plateforme que j’ai moi-même développée). Par la suite d’autre catégories sont venues se greffaient dans divers domaines : Beauté, bien être, électroménager …Guiddini est devenu une véritable market place un site multi vendeurs où tout citoyen à la liberté d’ouvrir une boutique en ligne pour proposer ses articles.

5-Quels sont vos Objectifs pour l’avenir ?

Mon objectif Numéro UN serait que L’ALGERIE aie un meilleur Eco système pour les startups, aussi je souhaiterai contribuer à la vulgarisation et l’utilisation des TIC en Algerie …

6-Quels ont été les difficultés, craintes ou obstacles rencontrés?

La première difficulté c’est qu’au départ il n’y avait pas de loi concernant le E-commerce. Il a fallu attendre 2018 pour que la premier loi apparaisse pour faire du E-commerce en Algérie, aussi il n’y avait pas des entreprises de logistique qui travaillaient selon le concept du E-commerce.
Ajouté à cela, j’ai rencontré une difficulté au niveau du CNRC pour anecdote pour me lancer dans du E-commerce j’ai dû établir 3 registres de commerce : un pour la vente par correspondance un second pour la communication et la publicité et enfin pour le transport de la marchandise.

7-Pourquoi avoir choisi l’entrepreneuriat plutôt que le salariat ?

Honnêtement je ne me suis jamais posé cette question c’est venu naturellement .En toute modestie je pense que j’ai les qualités d’un entrepreneur : j’aime la prise de risque, je gère bien les crises les situations difficiles, je compte beaucoup sur moi-même ce sont donc ces qualificatifs qui m’ont permis d’aller vers l’entreprenariat.

8-Y a-t-il eu un déclic ?

Le déclic, j’ai dû l’avoir très jeune, du plus loin que je m’en souvienne j’adore inventer
Dès l’enfance j’avais déjà un sens de l’imagination très développé et en entrant à la fac j’ai commencé un prototype qui m’a permis d’avoir un brevet d’invention d’un premier projet.
J’étais branché dans le TIC et l’actualité E Algérie (programme pour 2013 pour que l’Algérie devienne une force dans l’utilisation des TIC ) en lisant ce programme je me suis rendu compte que parmi les secteurs qui nécessitent du développement le E-commerce était vierge c’est comme ça que j’ai créé mon entreprise Guiddini.

9-Votre conseil pour tous les jeunes qui souhaitent se lancer ?

D’abord je leur conseillerai de ne pas se lancer dans le noir, il faut bien étudier la situation pour analyser le marché.
Aussi il est très important d’apprendre le sens du partage, ne pas rentrer dans une mentalité introvertis, Il faut que les idées apparaissent et se réalisent vite.
Enfin Il ne faut jamais lâcher prise et croire en ses projets.

Articles par l'équipe derrière THE ADDRESS.