NEILA DALIBEY

Stories - 1 octobre 2020

Tout

1-Bonjour pourriez-vous nous parler un peu plus de vous ?

Je m’appelle Neila, J’ai 19 ans. Et je suis étudiante à l’école supérieure des beaux arts d’Alger. Je suis passionnée de photographie en tout genre et ça fait un peu plus de 2 ans que j’y consacre une bonne partie de ma vie.

2-Pourriez-vous nous parler un peu plus de votre passion

Ma passion pour la photographie vient de mon envie de garder une trace de mon existence, matérialiser des souvenirs, un moment, une ambiance particulière et leur donner un poids physique. J’ai trouvé en la photographie un moyen de rendre visible mon regard intérieur et ma perception du monde autour. Je suis très vite tombée amoureuse de cet univers fascinée par cette capacité à raconter des histoires à travers un visuel ou provoquer des sentiments. Bien loin de la simple représentation la photographie est un moyen d’expression à part entière permettant de reproduire comme de distordre la réalité et ce à travers une multitude de techniques

3-Comment est née votre passion pour la photographie

J’ai commencé il y a deux ans je marchais en montagne et ça m’a juste parue nécessaire (voir obligatoire ! ) de figer le paysage autour, peu à peu j’ai développé l’habitude de faire ça partout, et l’envie d’améliorer le résultat en prenant en compte le côté esthétique est venue d’elle même, les jours passaient et j’ai commencé à tester tout ce qu’il y avait à tester ! Les paysages, les portraits, la Street, les shooting a thèmes ect..

4-Quelles ont été les difficultés et craintes rencontrées ?

Je n’ai pas vraiment rencontrer de difficultés ou de craintes (il est peut être un peu tôt pour ça..? ) , mais il m’arrive parfois d’être déçue ou contrariée par la tournure d’un projet, mais jusqu’à présent je me contente de faire les choses du mieux que je peux et produire un résultat dont je suis satisfaite sans trop tenir compte des doutes qui viennent avec.

5-Quelles sont les choses qui vous inspirent

Mes inspirations viennent principalement de ma vie quotidienne, et plus précisément des personnes qui m’entourent, ça part souvent d’un rien.. En général je visualise un résultat précis et à partir de la je fais tout pour y arriver,

parfois c’est similaire, parfois pas du tout.. Mais dans les deux cas le processus est épanouissant et surtout lorsqu’il est chargé d’imprévus et de contretemps ça devient un peu un challenge personnel.

6-Vos projets pour l’avenir

Mes projets pour l’avenir, je n’ai pas encore d’idée précise mais mes espérances sont grandes, J’aimerai d’abord continuer à développer ma collection, accumuler de l’expérience, rencontrer énormément de gens différents qui viennent d’un peu partout et puis idéalement exposer dans plusieurs villes un peu partout dans le monde.

7-Quel a été l’imapact du confinement sur vous

L’impact de la pandémie.. Honnêtement ça m’a simplement fait réaliser combien les activités de la vie même les plus futiles étaient ma principale source d’inspiration et motivation, c’était compliqué pour moi d’être productif pendant les jours de confinement.

8-Enfin, quels conseils pouvez-vous donner aux personnes qui hésitent à se lancer ?

Je pense qu’on est tous d’accord que c’est légèrement arrogant de donner des conseils à 19 ans… Mais si je devais quand même en donner un je dirai qu’il faut produire, et entretenir la passion et l’intérêt qu’on porte à n’importe quelle forme d’art les efforts investis finiront forcément par payer.

Articles par l'équipe derrière THE ADDRESS.